Conjoncture juin 2020

Conjoncture juillet 2020

Bilan de la conjoncture de juillet 2020

 

Un impact du Covid-19 sur le secteur touristique des Charentes qui s’atténue en juillet sans contrebalancer les pertes des mois précédents. (-35% de fréquentation depuis le 01 janvier).

  • 66% des professionnels interrogés se montrent satisfait de leur activité durant le mois de juillet 2020. Le week-end prolongé du 14 juillet a notamment boosté l’activité du mois de juillet
  • 68% des répondants déclarent que l’épidémie a un impact important sur leur activité Toutefois, 15% déclarent un impact « extrêmement important » (Conjoncture de Juin : 38%).
  • Plus que 4% des répondants déclarent une baisse de chiffre d’affaires supérieure à -80% (Conjoncture de Juin : 22%).

 

Toutefois, on note des disparités selon les territoires et les types de structure :

  • Les professionnels du tourisme insulaires et du littoral affichent un optimisme plus marqué que leurs homologues des territoires intérieurs en termes de chiffres d’affaires, de fréquentation et de réservation à venir.
  • Les hôteliers de plein air sont ceux qui expriment des difficultés sur l’ensemble des indicateurs (perte de chiffre d’affaires, fréquentation, taux d’occupation, réservation à venir). Seulement 31% se déclarent satisfaits de l’activité du mois de Juillet.

 

Sans surprise, les clientèles françaises sont de plus en plus présentes : près de 70% des professionnels déclarent une fréquentation de la clientèle française équivalente ou en hausse pour le mois de juillet. En revanche, la fréquentation étrangère reste, en très forte baisse par rapport à l’année passée (81% des interrogés)

  • Les clientèles françaises sont notamment une clientèle de proximité (17%), de l’ile de France (17%) et des Pays de la Loire (15%).
  • Les touristes étrangers sont principalement originaires de Belgique, des Pays-Bas et du Royaume-Uni.

 

53% des hébergeurs des Charentes indiquent avoir un taux d’occupation au ¾ plein ou complet. Cela atteint plus de 65% pour les propriétaires de meublés et les hôteliers contre 27% pour les hôteliers de plein air. Sur les zones insulaires, 71% des hébergeurs affichent un taux d’occupation complet ou au ¾ plein, (55% pour le littoral et 42% pour la zone intérieure).

 

L’impact de la crise sanitaire sur les réservations à venir reste toujours extrêmement fort que ce soit à court terme ou long terme. Cependant, il est à noter une évolution positive pour le mois d’août et les échéances plus lointaines. 44% déclarent des réservations à venir stable ou en hausse pour le mois d’août, et 27% pour le mois de septembre. (Conjoncture de Juin : 30% au mois d’août)

Solène Aubineau
Votre contact :           

Solène AUBINEAU
Responsable Études et Évaluation
05 46 31 72 06 – 06 68 17 39 40

Cette offre vous intéresse ? Contactez-nous !