J'assure la promotion et la vente en ligne de mon meublé

Publié le : 3/09/2015 à 18:41 Mise à jour le : 3/05/2018 à 10:55

J’assure la promotion et la vente en ligne de mon meublé

Avant de vous inscrire sur des annuaires en ligne ou des plateformes de distribution, étudiez attentivement leurs services, leurs conditions d’utilisation et leurs coûts.

Mathieu VADOT, consultant (www.marketing-tourisme.net), présente les distributeurs internet (liste non exhaustive) :

Les principaux distributeurs (sites marchands) 

Airbnb 

Airbnb est « le site » qui se réclame de l’économie de partage : les hébergeurs sont considérés comme des potentiels clients et vise et versa, le tout formant une « communauté », chacun pouvant donner son avis. Il connait la plus forte croissance du secteur. En 2013, le nombre de français qui ont réservé en France, via Airbnb, a augmenté de plus de 500 %.

Airbnb vend et commissionne à 3 % HT coté hébergeur et entre 6 et 12 % côté « client », sous la forme de « frais de gestion ». La commercialisation s’applique à la nuitée, même si les hébergeurs peuvent paramétrer leur distribution avec un nombre de nuitées minimum.

L’arrivée d’Airbnb sur le marché a contribué à augmenter le volume et la concurrence de l’offre locative de particuliers. Il représente aussi un canal de vente supplémentaire pour les locations saisonnières, en touchant une nouvelle clientèle, plus internationale.

Pour garantir un haut niveau de qualité des annonces, des photographes professionnels sont missionnés.

Holidaylettings 

Holidaylettings est un équivalent Britannique d’Abritel, racheté par Tripadvisor en 2011. L’intérêt premier d’Holidaylettings est de permettre à un meublé d’être commercialisé dans la partie « location de vacances » sur Tripadvisor.

Le modèle économique d’Holidaylettings et Tripadvisor, est calqué sur le modèle d’Airbnb : Holidaylettings vend et commissionne à  3 % HT sur les ventes côté hébergeur et à 5% côté « client ».

Homelidaysest une marque internationale appartenant au groupe américain Homeaway. Créé en 1999, le site est international, diffusant les offres de locations en 7 langues.

HouseTrip 

HouseTripest une entreprise Suisse, lancée en 2009, qui s’impose de plus en plus dans le marché de la location de vacances en Europe. HouseTrip vend et commissionne entre 10  et 20 % uniquement côté « client », gratuit pour les loueurs.

Flipkey

Flipkey, lancé en août 2008 est le site de location de vacances du groupe TripAdvisor. Le site s’appuie fortement sur les commentaires laissés par les visiteurs ayant séjourné dans les propriétés commercialisées. Son mode d’adhésion : un tarif unique de 225 euros par an (en 2015).

Les principaux annuaires 

Le Bon Coin

Le Bon Coin est le site d’annonces leader en France. Simple et très efficace sur le marché français, le Bon Coin est un diffuseur très généraliste et n’est donc pas le site le plus adapté pour cibler les clientèles touristiques, notamment internationales.

La parution d’une annonce peut être gratuite ou jusqu’à 120 € pour 6 mois.

Abritel 

Abritel est l’annuaire de référence, en France et en Europe ! Il offre des possibilités de couplage de l’annonce avec Homelidays.fr mais aussi avec des sites du groupe Homeaway, pour une visibilité européenne et mondiale (homeaway.co.uk, fewo-direkt.de, homeaways.es, VRBO.com, homeaway.com, etc.)

Les tarifs sont établis en fonction des options choisies. Exemple : à partir de 99 € pour 3 mois jusqu’à 999 € pour 1 an et entre 748 € et 1 498 € pour une visibilité internationale.

[Remarque] Abritel propose aussi un nouveau modèle à la commission (entre 10 et 13%), potentiellement plus intéressant, car réellement lié à la performance.

a-Gites.com, Pour-les-vacances.com ou Amivac 

a-Gites.com, Pour-les-vacances.com ou Amivac sont souvent très bien référencés sur des requêtes clés du type « gites charente maritime ».

Il peut être tout à fait pertinent d’annoncer sur ces sites lorsque l’on cible une clientèle française « famille-sénior ».

Le coût de l’annonce est raisonnable : 59 € pour a-Gites ou 79 € pour Amivac. Il est toutefois conseillé de bien vérifier leur référencement dans Google sur les requêtes clés.

[Remarque] L’ergonomie de ces sites est souvent assez loin des standards fixés par les gros acteurs comme Abritel ou Airbnb. Les internautes qui s’habituent vite au confort des sites à l’ergonomie très adaptée risqueront, tôt ou tard, de les délaisser s’ils n’évoluent pas. Il est donc important de ne pas miser uniquement sur ces types d’annuaires.

NB : La liste de ces sites ne saurait être exhaustive. Les coûts indiqués sont ceux en vigueur en 2015  et sont purement indicatifs.

 

 

Vos interlocuteurs

Commentaires
Addthis Facebook Twitter Pinterest LinkedIn Tumblr