Agir pour un tourisme durable

Les dernières études sur le sujet l’attestent : la grande majorité des Français disent attendre de l’industrie du tourisme qu’elle propose des options plus durables.

Si cette volonté de voyager différemment s’est renforcée de manière significative avec la crise sanitaire, cette modification des comportements touristiques est en réalité une tendance de fond apparue ces dernières années notamment avec l’éveil d’une conscience écologique liée aux problématiques du réchauffement climatique et du déclin de la biodiversité.

Plus de la moitié des français indiquent ainsi désormais que la dimension environnementale fait partie des critères de choix de leur destination de vacances.

Pour contrer les idées reçues et vous aider à y voir plus clair sur cette nouvelle attente de la clientèle touristique, Charentes Tourisme vous propose une présentation de la notion de tourisme durable.

Qu’est-ce que le tourisme durable ?

Définition et éclairages

Pour être qualifié de durable, le tourisme doit :

  • avoir conscience de ses impacts actuels et futurs aux niveaux économiques, sociaux et environnementaux (les 3 piliers du développement durable) ;
  • mettre en place des actions pour limiter ses impacts négatifs tout en maximisant ses impacts positifs ;
  • satisfaire aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil.

Dit autrement, le tourisme durable doit être supportable à long terme sur le plan écologique, viable sur le plan économique et équitable sur le plan social.

Un acteur engagé dans le tourisme durable vise donc un équilibre :

  • entre les trois dimensions du développement durable pour son fonctionnement et les prestations qu’il propose ;
  • entre la satisfaction des visiteurs et des visités (la population locale).

Pourquoi amorcer une transition vers un tourisme durable ?

Le tourisme est un secteur économique crucial avec 10% du PIB mondial et un emploi sur 10 dans le monde. A l’échelle des Charentes, son poids est tout aussi important avec près de 5% des emplois et près de 2 milliards d’euros de chiffres d’affaires.

Or, tout comme il n’existe pas d’activité économique sans impact, il n’existe pas de tourisme sans impact. Le tourisme, par son poids économique, est même un puissant vecteur de changement socioculturel, économique et… environnemental.

Et si les impacts positifs et vertueux du tourisme sont indéniables, on assiste depuis quelques années à une prise de conscience sur ses possibles impacts négatifs tant de la part des touristes que des acteurs du secteur.

Exemples d’impacts possibles du tourisme
sur les 3 piliers du développement durable

Ce caractère ambivalent du tourisme est aujourd’hui accepté par le plus grand nombre. Il en découle une prise de conscience sur la nécessité d’une bonne gestion du tourisme pour garantir le caractère durable des ressources dont il dépend.

Tourisme durable : par où commencer ?

Fausses idées et bonnes pratiques

1 – Non, le tourisme durable n’est pas un tourisme de niche ou une nouvelle pratique touristique.

Que vous soyez un camping sur l’île de Ré, un restaurant dans le Marais Poitevin, un hôtel à Angoulême ou un site de visite en Saintonge, vous pouvez tous vous lancer dans une démarche vers un tourisme durable, chacun à votre échelle.

Tous les tourismes (balnéaire, nature, culturel, sportif, événementiel,…) peuvent devenir durables.

2 – Non, le tourisme durable ne se limite pas à l’éco-tourisme.

Il existe de nombreuses formes de tourisme durable : l’éco-tourisme certes mais aussi le tourisme social, le tourisme solidaire, le tourisme équitable.

Chaque professionnel du tourisme peut choisir de tendre vers un niveau d’exigence, à sa mesure, en gardant à l’esprit la notion d’équilibre.

3 – Non, s’engager vers un tourisme durable ne nécessite pas d’énormes investissements.

Rendre une activité touristique durable nécessite de la volonté, du temps et des investissements. Les montants ne sont toutefois pas aussi importants que l’on peut le penser. Il s’agit surtout d’entrer dans un processus d’amélioration continue qui peut commencer par des actions simples et peu couteuses.

Le plus important consiste à raisonner en termes de retour sur investissements, plutôt qu’en simple et unique investissement. Selon une étude de mars 2020 de l’Ademe, les hébergeurs ayant engagé des dépenses pour obtenir une labellisation Ecolabel Européen ont vu un retour sur investissements dès la première année d‘obtention du label sur certains postes budgétaires.

Et de très nombreuses actions ne nécessitent pas d’investissements, n’engendrent pas de surcoûts et permettent même de réaliser des économies.

Exemples de pratiques touristiques vertueuses
sur les 3 piliers du développement durable

Démarches à suivre et accompagnement de Charentes Tourisme

Si l’Etat et les touristes ont un rôle à jouer pour que le tourisme durable devienne la norme, les professionnels du secteur sont en première ligne. Pour parvenir à proposer un tourisme durable aux voyageurs, il faut respecter 3 étapes indispensables :

  • Etablir un diagnostic de la situation de la structure / destination du point de vue du développement durable
  • Planifier un plan d’actions sur plusieurs années qui engage dans un processus d’amélioration continue et qui prévoit l’implication des employés dans sa réalisation
  • Mettre en place les actions décidées, mesurer régulièrement les résultats et corriger éventuellement le plan d’actions en conséquence

Les domaines concernés et actions à mettre en place sont multiples et doivent être adaptées en fonction des problématiques de chaque acteur.

Charentes Tourisme est en mesure de vous conseiller et de vous accompagner dans votre engagement durable.

Une conférence pour s’inspirer
et mettre en pratique

Je m’engage !

Dans le cadre de son programme de rendez-vous réguliers et gratuits « (DE)CONNECTEZ, Le rendez-vous des pros du tourisme », Charentes Tourisme a organisé une conférence en ligne le 27 avril 2021 sur le thème « Tourisme durable, je commence par quoi ? ».

Animée par Guillaume Cromer, Directeur du cabinet ID Tourisme et Président de l’association Acteurs du Tourisme Durable, elle a permis de vous renseigner et de poser vos questions à un expert.

Le déploiement du Fonds Tourisme
Durable avec L’ADEME

Je m’engage !

Le Fonds Tourisme Durable, financé grâce à France Relance et opéré par l’ADEME, a pour ambition d’accélérer la transition écologique des opérateurs touristiques en priorité dans les territoires ruraux

Charentes Tourisme a été retenu par le Comité de Pilotage de l’ADEME en tant que partenaire territorial pour déployer ce Fonds Tourisme Durable sur les deux départements Charente et Charente-Maritime. Les filières régionales HPA, UMIH et UNAT sont également partenaires.

  • Objectifs : Faire évoluer les activités vers des modèles plus durables
  • Cibles : Restaurants et hébergements (TPE-PME)
  • Logique subventionnelle

Les labels et étiquettes environnementaux,
une démarche de progrès

Je m’engage !

Les démarches de labellisation et étiquettes environnementales offrent des outils pratiques et efficaces pour débuter sereinement une transition vers un tourisme plus responsable.

L’ADEME recommande l’Ecolabel Européen et La Clef Verte ainsi que l’affichage Environnemental pour les hébergements touristiques et la norme NF Environnement pour les sites de visite.

Ces labels et affichages officiels distinguent des établissements engagés dans des démarches qualité respectant un panel de critères environnementaux et sociétaux

Les équipes de Charentes Tourisme peuvent vous conseiller et vous accompagner dans leur obtention.

Partage d'expérience : Camping Les Baleines

En automne 2019, les Charentes ont accueilli les Universités du Tourisme Durable à La Rochelle. A cette occasion, Bastien Trouvé, gérant du Camping Les Baleines sur l’Ile de Ré a partagé son expérience. Conscient d’exercer son métier dans un environnement d’exception, mais aussi très fragile, il s’est tout naturellement engagé dans une démarche de protection de l’environnement. Son fil conducteur : « Le camping doit s’adapter à son environnement et non l’inverse».
Au cours des saisons touristiques, le camping essaye, à son échelle, de sensibiliser ses clients à la fragilité du site qui les accueille et réfléchit en permanence aux actions et/ou solutions possibles pour limiter l’impact de son activité sur la nature. En 2013, le Camping Les Baleines obtient la certification «Ecolabel Européen». En 2018, il devient membre du 1% pour la planète.

Le développement durable, fil conducteur des actions de Charentes Tourisme

 

Charentes Tourisme a acté d’infléchir fortement sa stratégie en considérant l’axe du développement durable sur l’ensemble de ses plans d’actions et poursuit à cet effet deux grands objectifs :

La performance

Sensibiliser, accompagner, fédérer et engager les acteurs du tourisme des Charentes et les collaborateurs de Charentes Tourisme dans une démarche durable.

Charentes Tourisme s’engage ainsi tout autant à développer des actions spécifiques auprès des acteurs du tourisme des Charentes qu’à mobiliser ses propres équipes sur cette thématique en intégrant le développement durable dans les pratiques de la structure.

La notoriété

Mettre en visibilité l’offre des prestataires engagés, faire reconnaître les Charentes en tant que destination durable à travers notamment son site internet Infiniment Charentes porteur de cette inflexion durable.

Découvrez notre offre

Engagez-vous et bénéficiez du fonds Tourisme Durable

Cécile Triballier
Votre contact :           

Cécile TRIBALLIER
Directrice développement durable
05 46 31 71 78 – 06 14 90 33 40

Contactez-nous !